Rééquilibrage

Alors que l’un des membres du comité de rééquilibrage de la Vème république, Guy CARCASSONNE, se fait tancer, à droite comme à gauche pour son initiative destinée à lutter contre l’absentéisme parlementaire, je me suis intéressé au contexte de mise en place de ce comité et aux raisons qui ont conduit NS à solliciter des personnalités de gauche – dont Guy CARCASSONNE – pour participer aux travaux du comité.

Dans son allocution, lors de l’installation du comité, NS a rappelé l’attachement des français à la constitution voulue par le Général de Gaulle. Il s’est placé dans une logique d’amendement et non dans une logique de rupture. Pas question pour lui d’une 6ème République. On se souvient de la réponse faite à Ségolène ROYAL, lors du débat de l’entre-deux tours quant à la réforme des institutions. Il a fait du taux de participation exceptionnel le signe d’un profond attachement des français à leurs institutions… Oubliant que cette élection fait suite à celle de 2002, porteuse de culpabilité collective. La participation, pour les élections législatives qui ont suivi, aura probablement douché l’enthousiasme des cinquiémistes…

Parmi les membres de ce comité, dont on peut trouver la liste sur Wikipédia,  plusieurs appartiennent ou ont appartenu au PS. Olivier SCHRAMEK  a été Directeur de cabinet de Lionel JOSPIN quand il était Premier Ministre. Olivier DUHAMEL  a été Député européen PS. Guy CARCASSONNE a été conseiller de Michel ROCARD. On ne présente pas Jack LANG !

Pour ce qui concerne les deux derniers protagonistes, on peut comprendre, à la lecture de ce  texte d’Alain DUHAMEL, glané sur le site de la C6R de Charente Poitou, que parmi les trois positions différentes et néanmoins socialistes, en matière d’évolution de nos institutions, NS ait conservé les porteurs de projets compatibles avec le sien.

50-ans-de-vie.1185527793.jpgUn petit bouquin, chez Librio, présente assez bien les enjeux de ce qui se résumera peut-être et malheureusement à un simple toilettage de l’actuelle constitution. Je regrette que le titre de cet ouvrage, par son extravagante ambition : 50 ans de vie politique française (en 94 pages !!!), ne le desserve injustement auprès des lecteurs. Le sous-titre, en revanche pose clairement les enjeux : Le débat sur la fin de la Vème République. En 10 thèmes, l’auteur, Bruno PERREAU, se propose de nous faire parcourir l’histoire de la Vème République, les transformations qu’elle a subie et celles qui sont prévisibles ou souhaitables…

[…] née de la crise algérienne et construite sur la rhétorique gaullienne du rassemblement, elle n’est jamais véritablement parvenue à admettre la controverse démocratique et à organiser les mécanismes qui en découlent : participation citoyenne, contradiction parlementaire, et contrôle des élus, tous trois nécessaires à l’exercice d’un pouvoir équilibré et responsable.[…]

Comment ne pas reconnaître que les débats participatifs, même s’ils ont pu constituer un obstacle sur le plan de l’agenda stratégique de Ségolène, répondent à un vrai besoin de la population qui refuse désormais que le dialogue avec les élus ne s’effectue uniquement en période électorale ! Concernant l’hyperprésidentialisme du régime, évoqué, à l’occasion de ma dernière note, voyez ce qu’écrivait Bruno PERREAU, avant la fin de l’année 2006 :

[…] Aux termes de l’article 5 de la Constitution, le président est censé n’être qu’un « arbitre », fixant les grandes orientations de la politique nationale et veillant au respect de la Constitution. Dans les faits, il dirige l’action gouvernementale en faisant de son Premier ministre le relais de son influence. Le régime politique français est en réalité hyperprésidentiel ! […]

Je serais extrêmement curieux de savoir ce que pense Bruno PERREAU de l’actuelle présidence de Nicolas SARKOZY ainsi que de son initiative relative à la nécessaire évolution de nos institutions.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

PERREAU, Bruno -. 50 ans de vie politique française : Le débat sur la fin de la Ve République -. Librio -. 2007 -. 94 p. -. 2€

En fin d’ouvrage, une petite sitographie : 

http://www.droitconstitutionnel.net/

http://www.conseil-constitutionnel.fr/

http://doc-iep.univ-lyon2.fr/Ressources/Liens/constitution-etr.html

http://europa.eu.int/