Gadin

Dimanche, en fin d’après-midi, j’ai renoué avec une activité que je n’avais plus pratiquée depuis un jour d’hiver de 1990. Un peu vanné par ma participation aux festivités programmées dans le cadre du prélancement de « Cluny 2010 », je me rendais nonchalamment en mairie pour y retrouver mes collègues. En passant devant les Ecuries de Saint Hugues, j’ai trouvé MD qui sortait de l’exposition pour se rendre au cinéma. Nous devisions phatiquement sur nos destinations quand j’ai voulu répéter le geste du hurdler pour enjamber la petite chaîne. Bien mal m’en à pris. L’un de mes pieds m’a trahi et je me suis élardé affalé lamentablement sur les pavés. Un coude et une jambe couronnés, une  hanche meurtrie. Bien trop de monde à mon goût à la terrasse du café pour assister à la chute d’un adjoint de la ville. Désireux de mettre fin au plus vite au comique de la situation, je me suis relevé sans trop de mal. Costume sali mais pas déchiré. Ordi intact tout comme le téléphone sur lequel je suis pourtant tombé lourdement. Je vais peut-être finalement demander à mon opérateur préféré de remettre la coche dans  la case assurance !

7 réponses sur “Gadin”

  1. On ne se moque jamais du malheur de l’autre (sauf…)
    Mais je note que tu te rendais « nonchalamment » en Mairie… ce qui déjà méritait une punition !
    Ensuite, ton geste de « hurdler » méritait aussi un blâme pour cet anglicisme horrible…
    Et puis, tu admets t’être « couronné », ce qui est bien déplacé, non ?
    Alors, je me suis retenu de rire, mais j’applaudis des deux mains…
    Ah non, je ne peux pas applaudir, je me suis donné un violent coup de marteau sur un pouce, et la gamme de couleur annonce la chute prochaine d’un ongle que je dois protéger… Ça te fait rire ?

  2. On s’est récemment inquiété d’une éventuelle disparition de mon sens de l’humour. Je tenais à rassurer cette personne. Je suis assez volontiers moqueur. Vieil atavisme familial. En revanche, je ne ris pas de mes voisins. Par principe ou… par prudence 😉

  3. Un mal étrange a encore frappé Y-a-t’il un complot qui se trame ?
    Qui a dit que le chemin de la mairie était pavé de mauvaises intentions?
    Les rumeurs les plus diverses circulent dans la ville
    S’agit-il d’une chute ou d’une rechute?
    Beaucoup avaient remarqué une « CHUTE » de la masse corporelle du SUJET au cours des derniers mois
    une mine fatiguée, les traits tirés, la jambe flageolante, en un mot, il ne tient pas debout!
    Et voilà qu’il s’étale devant le théatre, à l’endroit même où il devait s’exprimer 2 jours plus tard
    pour rendre compte de l’action municipale, curieux
    Mais qui est ce MD ou cette MD , capable de troubler ainsi, le sus-dit adjoint ?

  4. MD est un homme de culture. Il chante et fait danser mais ce jour-là, il se rendait tout simplement au cinéma. Il a fait immédiatement preuve de sollicitude mais dans mon costume sale, ma blessure était d’amour propre. Ceci dit, il y a du vrai dans les assertions de Mascaret. Ma jambe était bien flageolante. Trop d’émotions pour un seul WE. J’ai repris un peu de poids mais je vais me remettre au sport, histoire de travailler le franchissement d’obstacles. Retrouver la niaque et ne rien lâcher !

  5. C’est drôle (enfin, pas pour toi), j’ai toujours peur d’une telle mésaventure avec ces chaînes là, j’évite toujours.Sincère compassion. Mais il me semble que M. l’adjoint est déjà remis. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *